Inscrivez-vous: Ça vaut le coup !

23 mars 2012 - Du 17 au 20 mai 2012 à Sumiswald en Suisse a lieu le Congrès Mennonite Européen, occasion de stimulation pour la foi et de contacts par- delà les frontières. Avec un programme alléchant pour tous !

Daniel Geiser-Oppliger, Membre du comité de direction du CME 2012

« Seigneur notre Dieu, répands sur nous ta douceur ! Rends solide le travail de nos mains. Oui, rends solide le travail de nos mains. » (Ps 90.17, Parole de Vie). Pour recevoir un cadeau, je dois ouvrir mes mains. Pour saluer une personne, je dois tendre et ouvrir ma main, vers la main ouverte qui m’est tendue. D’ici quelques semaines, j’espère pouvoir tendre ma main à des mains tendues lors du Congrès Mennonite Européen (CME). J’ouvrirai mes mains à des amis et amies de longue date, ainsi qu’à des frères et sœurs d’Europe que je rencontrerai pour la première fois. J’aurai même le privilège de tendre ma main par-delà les frontières européennes, puisqu’il y aura des frères et des sœurs venant des quatre coins du monde pour les réunions des commissions et du Conseil Général de la Conférence Mennonite Mondiale qui auront lieu en Suisse.

Douceur de Dieu et travail de nos mains

Tout au long du psaume 90 sont évoquées la fragilité et la vulnérabilité de la vie humaine ; mais il se termine par une merveilleuse prière demandant à Dieu « de rendre solide le travail de nos mains ». Pour que le travail de nos mains soit solide, bénéfique, il est nécessaire que Dieu répande sur nous sa douceur. 

Ce Dieu de douceur est présenté dans le psaume comme un Dieu qui ne tolère pas le péché. Il ne ferme pas l’œil sur nos erreurs, sur le mal. Il hait le péché, mais il aime le pécheur. La douceur de Dieu, c’est son amour sans contrainte. Un amour qui tient compte de nos faiblesses et de nos défaillances.

Nos mains rendues solides par la douceur de Dieu deviennent des mains douces, ouvertes, tendues, des mains qui ne repoussent et ne rejettent personne. Des mains créatrices qui rendent possible le pardon, la réconciliation, qui travaillent pour la justice et créent la paix. Des mains qui aident les plus petits, les démunis, les étrangers. « Ce que vous aurez fait à l’un d’eux, dit celui que nous confessons comme Fils de Dieu, vous l’aurez fait à moi. »

 Quelles traces laisserons- nous de nos rencontres du Congrès Mennonite Européen de cette année ? Des traces bénéfiques de renouvellement spirituel pour les participants, pour la région, nos communautés et par-delà les frontières visibles et invisibles ? Dieu, dans sa douceur, nous « main-tient » dans ses mains, car « personne ne peut nous arracher des mains de Dieu » (Jn 18.27-29).

Nous sommes toutes et tous invités à venir du 17 au 20 mai 2012 à Sumiswald où les bras ouverts du Crucifié nous embrassent et ceux du Ressuscité nous vivifient ; et dans la douceur et la puissance du Saint-Esprit, ils nous envoient accomplir la mission de Dieu dans le monde à l’exemple de Jésus le Christ. és de l’évolution de la préparation du congrès.

Téléchargement

MERK2012_PM_120301_Inscrivez_vous.pdf